Ces villes où l’on peut s’acheter jusqu’à 50m² de plus qu’il y a 10 ans

L’inattendue nouvelle baisse des taux des crédits immobiliers permet aux emprunteurs de mieux se loger qu’il y a 10 ans dans de très nombreuses villes.

Sur le front des crédits immobiliers, « c’est la braderie pour tout le monde », s’enjoue Mael Bernier, du courtier Meilleurtaux.com. Et pour cause : alors qu’une remontée des taux des emprunts était anticipée pour ce début d’année, c’est tout le contraire qui s’est produit : ils ont subi une chute inattendue, en particulier en mars, suivant la trajectoire de l’indice OAT 10 ans sur lequel s’appuient les banques pour fixer leurs taux. Résultat, emprunter pour acheter sa résidence principale, un logement pour les vacances ou pour investir n’a jamais été aussi bon marché.

Mieux, les acheteurs disposant d’un bon dossier ont même la main. « Dans les banques, c’est la reprise des soldes, décrypte Hervé Hatt, le président de Meilleurtaux.com. Des négociations impressionnantes y vont bon train pour des dossiers en régions ou à Paris ». Exemple de ces taux canons décrochés par des emprunteurs ? 0,65% pour 15 ans ou 0,90% sur 20 ans !

Les taux actuels dépassent ainsi allègrement les records enregistrés à l’automne 2016. « En mars, le tauxmoyen hors assurance sur 20 ans (1,55%) affiche 100 points de base de moins que celui d’octobre 2015 (2,50%) », note Hervé Hatt. Le coût du crédit a été ainsi divisé par près de 5 en 10 ans ce qui mécaniquement a permis d’augmenter la capacité d’emprunt des foyers de 40% sur la même période ! Ainsi, les revenus nécessaires pour contracter un crédit s’affichent en forte baisse, ce qui permet à de nouveaux acquéreurs à concrétiser leurs projets.

La capacité d’emprunt pour 1.000 euros remboursés par mois a grimpé en flèche

Crédit sur 20 ans Octobre 2008 Janvier 2013 Octobre 2016 Mars 2019
Taux fixe moyen 5,30% 3,50% 1,60% 1,55%
Mensualité 
(pour un emprunt 
de 200 000 euros)
1353 euros 1160 euros 974 euros 969 euros
Coût total des intérêts* 124.787 euros 78.380 euros 33.836 euros 32.727 euros
Capacité d’emprunt pour 1000 euros/mois 147.789 euros 172.426 euros 205.272 euros 206.500 euros

Un pouvoir d’achat immobilier boosté dans la plupart des grandes villes

Ces conditions de financement particulièrement favorables se répercutent très nettement sur les surfaces auxquelles peuvent prétendre les candidats à l’achat dans la plupart des grandes villes de France. « Contrairement à l’idée reçue, Paris n’est pas en tête des villes où le pouvoir d’achat immobilier s’est le plus dégradé, explique Mael Bernier. Bordeaux lui a ravi la place avec 14 m² de perdus en 10 ans pour les acheteurs remboursant 990 euros par mois, et -25 m² pour une mensualité de 1650 euros ».  

Meilleurtaux.com s’est en effet penché sur le marché des 20 principales villes de France pour appuyer sa démonstration. Pour une mensualité de remboursement de 990 euros/ mois, en comparant les conditions octroyées en 2009 et en 2019, il apparaît qu’en dehors de Bordeaux et de Lyon, et dans une moindre mesure de Rennes et Strasbourg, le pouvoir d’achat immobilier s’est fortement apprécié.

A mensualité égale (990 euros/mois) les emprunteurs peuvent acheter plus grand dans la majorité des grandes villes

  Surface achetable pour un emprunt de 150,000 euros à 5% en 2009 Surface achetable pour un emprunt de 210,000 euros à 1,40% en 2019 Gain ou perte de m² sur 10 ans

Saint Etienne

109m²

157m² 48

Le Mans

78m²

126m² 48

Le Havre

76m²

107m² 31

Angers

74m²

92m² 18

Toulon

61m²

89m² 28

Dijon

68m²

86m² 18

Reims

67m²

85m² 18

Grenoble

59m²

81m² 22

Marseille

60m²

70m² 10

Montpellier

61m²

69m² 8

Toulouse

61m²

67m² 6

Lille

57m²

64m² 10

Rennes

66m²

63m² -3

Strasbourg

66m²

62m² -4

Nantes

62m²

62m² 0

Nice

38m²

50m² 12

Lyon

54m²

45m² -9

Bordeaux

58m²

44m² -14

Paris

23m²

21m² -2

 

 

Partager