Immobilier : des hauts et des bas dans les Pays de la Loire

Dans la métropole nantaise, les prix ont grimpé entre 2008 et 2018. Mais cela a rarement été le cas dans le reste de la région.

Pour l'immobilier, Nantes est comme une oasis rose dans un marché régional plutôt morose. La cité des Ducs de Bretagne a le vent en poupe et cela profite aussi aux communes de sa périphérie, comme le montre le tableau ci-dessous. 

 

Les quatre autres préfectures affichent des prix à la baisse entre 2008 et 2018. Même en Vendée et à Angers, où la tendance est bonne depuis deux ou trois ans, les prix n'ont pas retrouvé leur niveau de 2008.  

Quand on observe les données enregistrées par les notaires dans les villes moyennes, on s'aperçoit que la situation est encore moins brillante à Laval, Cholet, à La Roche-sur-Yon, au Mans et à Saint-Nazaire. Le dynamisme économique de la Vendée et des Mauges, où le chômage a quasiment disparu, ne s'est pas doublé d'une flambée des prix de l'immobilier. 

Source: L'Express

Partager