LE BAROMÈTRE IMMOBILIER : COMMENT FIXER SON LOYER ?

Dans sa dernière chronique du "Grand rendez-vous de l'immobilier" consacré à l'immobilier locatif, David Benbassat, directeur général de Bien'ici, vous donne quelques clés pour fixer correctement votre loyer.

Fixer le montant d’un loyer qui soit juste n’est pas chose facile, autant pour le bailleur que pour les futurs locataires. Voici quelques pistes pour y arriver.

Vous devrez prendre en compte un certain nombre de critères tels que notamment : la localisation, la surface habitable, les prestations intérieures, les prestations extérieures et le niveau de performances énergétiques. Comparer aussi les offres disponibles sur le marché vous permettra également de vous faire une idée objective de ce qui est possible. Gardez un œil sur les annonces immobilières pour connaître l’évolution du marché locatif de votre ville.

Attention également de bien respecter la loi ! En effet, depuis la loi Elan, l’encadrement des loyers fait son grand retour. La liste des villes concernées devrait être disponible dès cet été. Vous devrez impérativement vous y référer pour fixer le montant de votre loyer. Dans le cas d’un investissement locatif en Pinel ou Denormandie : le montant du loyer devra également respecter certains plafonds !

Avec cette méthode, vous saurez estimer de manière plus précise le montant du loyer. L’idée étant que, si vous avez encore un prêt immobilier à rembourser, que le montant du loyer soit au plus proche de votre remboursement mensuel de prêt.

Il sera aussi intéressant de calculer votre rendement locatif : pour le calculer, rien de plus simple, vous divisez le montant annuel des loyers par le prix du logement puis multipliez le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage ! Evaluation, comparaison et calcul de rentabilité sont de très bonnes bases pour arriver à fixer le prix d’un loyer. Pour faciliter votre projet de location, vous pouvez également confier la gestion de votre bien à un professionnel.

Un loyer juste est l’assurance d’avoir rapidement des locataires et de ne pas laisser votre bien vacant trop longtemps, ce qui n’est un avantage ni pour le bien, ni pour vous !

 

Source: Capital

Partager