les prix ont flambé à Bordeaux, Nantes et Lyon en un an !

À l’occasion de la sortie du palmarès annuel de Cadremploi sur les villes préférées des cadres parisiens, voici l’état du marché immobilier des premières villes du classement. Prix de l’immobilier ancien, valeur du neuf, loyers, quartiers les «plus chers», les «plus abordables»: coup de projecteur sur les forces et les faiblesses de chacune de ces villes pour s’installer.

• Bordeaux (54% des personnes interrogées)

La préfecture de la Gironde est indétrônable: la ville est en tête chez les cadres parisiens qui rêvent de changer d’air. Cependant, victime de son succès et, en dépit d’un récent ralentissement, la flambée des prix est à prendre en compte même si la métropole bordelaise poursuit sa mue et dispose de nombreux atouts culturels et d’un cadre de vie régulièrement plébiscité. Ainsi, en un an, ils ont grimpé de près de 16% et ont été multipliés par deux en dix ans). Aujourd’hui, le m² se négocie à plus de 4200 euros le m². La mise en service en janvier 2018 d’une nouvelle ligne à grande vitesse qui réduit de plus d’une heure la distance entre Bordeaux et Paris (de 3h14 à 2h05) n’y est sans doute pas étrangère.

• Nantes (48% des personnes interrogées)

Plus de 400.000 habitants. C’est la taille que pourrait atteindre la ville de Nantes en 2030 selon l’Insee, soit 100.000 personnes supplémentaires. Une vitalité géographique couplée à une vitalité économique, qui rejaillit sur le marché immobilier. Du fait d’une offre qui commence à se raréfier, les prix ont tendance à augmenter mais pas encore dans les mêmes proportions que Bordeaux. En un an, ils ont tout de même augmenté d’un peu plus de 5%. De belles opportunités sont tout de même à saisir pour un prix moyen légèrement inférieur à 2900 euros le m². Le pouvoir d’achat des Nantais a malgré tout augmenté sur les six premiers mois de l’année: +2m² à 62 m² (pour 1000 euros de mensualités sur 20 ans), selon Meilleurtaux.

• Lyon (34% des personnes interrogées)

Pôle économique reconnu, valeur sûre pour les investisseurs - deuxième de notre dernier palmarès des villes où investir -, située à deux heures de Paris par le TGV, la métropole lyonnaise attire 6000 nouveaux habitants par an et va compter 165.000 étudiants à l’horizon 2025. Avec Paris et Bordeaux, Lyon est la ville qui a vu ses prix le plus augmenter en un an: +9% du prix moyen au m² dans l’ancien. Le m² se négocie autour de 4000 euros en moyenne. Dans le marché du neuf, en revanche, la hausse est plus modérée (+2%) mais le prix moyen au m², plus élevé: 5260 euros.

 

Rejoignez le Réseau MeilleursBiens
100% Commissions - 100% Digital
plus d'informations ? Cliquez ici

Source: Le Figaro

Partager