Même confinés, les Français ne renoncent pas à leurs projets immobiliers

Le confinement est-il en train de mettre fin à la plupart des envies de déménagement ? Pas vraiment, si l’on se réfère à une étude publiée mardi par l’estimateur de bien immobilier Drimki. Et les Français n’abandonnent pas non plus leurs idées de travaux à la maison.
 

Non, la plupart des Français ne renoncent pas à leur projet immobilier, même en période de confinement. C’est en substance ce qui ressort d’une étude* publiée lundi 6 avril par le spécialiste de l’estimation immobiliere Drimki. Voici le détail de ses résultats. A la fin du mois de mars, 15% des Français déclaraient ainsi conserver un projet immobilier dans les douze prochains mois. C’est certes deux points de moins qu’en février, où ils étaient 17% à se reconnaître dans cette affirmation. Mais cette baisse d’enthousiasme reste malgré tout très limitée. “Près d’un Français sur six a un projet immobilier dans les 12 prochains mois, malgré le confinement”, résume Drimki dans son étude.
Sans surprise, ce sont les cadres qui conservent le plus d’enthousiasme pour leur projet immobilier futur. Il s’agit même de la seule catégorie de population dont la détermination reste intacte malgré le confinement. “L’intention de se lancer dans cette démarche diminue chez les plus jeunes, qui reste la principale tranche d’âge à avoir un projet immobilier dans les 12 prochains mois”, note aussi l’estimateur de bien immobilier Drimki.

 

Des achats de logement toujours d’actualité

Parmi ces Français qui ne renoncent pas à leur projet dans la pierre (interrogés cette fois fin mars), on compte 40% de primo-accédants. 19% sont des investisseurs souhaitant acheter un bien pour le louer et 8% sont en recherche d’une résidence secondaire. On peut enfin noter que 28% des projets sont liés à la vente préalable d’un autre logement. Seulement 5% des répondants expliquent vouloir vendre un logement sans en acheter un autre derrière.

 

Un Français sur deux prêt à lancer des travaux pendant le confinement

Autre enseignement, cette fois-ci donnée par une étude** du spécialiste de la rénovation énergétique Effy : 53% des Français se déclarent prêts à recevoir chez eux un professionnel pour réaliser des travaux dans les 15 prochains jours. A condition, bien sûr, de respecter les consignes sécurité liée au Covid-19. Pour rappel, des recommandations sanitaires draconiennes ont été listées dans un guide pratique, destiné aux professionnels mais aussi à leurs clients. Avant tout travaux à effectuer, les deux parties doivent identifier s’il est possible pour un professionnel d’intervenir, et dans quelles conditions.

Source Capital : lire l'article ici 
ANTOINE LAURENT  PUBLIÉ LE 07/04/2020 À 14H28  MIS À JOUR LE 07/04/2020 À 18H06

*Etude réalisée sur un échantillon global d’un millier de personnes âgé de 35 ans et plus, réalisée en deux vagues. La première vague a été interrogée le 19 et le 20 février 2020, la seconde entre le 25 et le 26 mars 2020. La représentativité de l'échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, région et catégorie d'agglomération .

** Enquête réalisée du 2 au 6 avril par Internet auprès de 1036 particuliers ayant initié un accompagnement avec Effy via l’une des plateformes du groupe, depuis le 15 février.
 

Partager