Une année solide se profile dans l'ancien en 2019

Les ventes d'immobilier ancien ont augmenté, mais à un rythme nettement ralenti l'an dernier en France, tandis que la cadence de progression des prix s'est plutôt stabilisée, rapportent lundi les plus gros réseaux d'agence, s'attendant à une activité solide en 2019 face à des taux toujours bas.

En 2018, le nombre de transactions gérées par Guy Hoquet, quatrième réseau d'agences en France, a progressé de 3,1%, contre 11,5% l'année précédente, a annoncé le groupe, qui dépend du géant immobilier Nexity et regroupe 550 agences.
 

Quant au prix moyen au mètre carré, il a progressé de 1,9% contre 2,6% un an plus tôt.

Des transactions stables

Ces évolutions sont dans l'ensemble semblables à ce qu'ont annoncé les trois autres grands réseaux. Orpi (1.250 agences) a vu ses ventes augmenter en 2018 de 3,6% contre 7% un an plus tôt, Century 21 (880 agences), dont l'antenne française appartient comme Guy Hoquet à Nexity, de 3,9% contre 6,5% et Laforêt (700 agences) de 3,1% contre 14%.

La hausse des prix s'est également stabilisée : chez Century 21 et Laforêt, ils marquent une petite accélération à respectivement +1,7% contre +1,2%, et +2,8% contre +2,6% chez Laforêt, tandis qu'ils ralentissement nettement chez Orpi à +0,9% contre +3,1%.

Ces réseaux ne représentent qu'une petite part des plus de 20.000 agences françaises, mais leurs chiffres donnent un avant-goût des indicateurs plus représentatifs que publie l'Insee en partenariat avec les notaires. Pour 2018, ils sont prévus le 28 février.

Le ralentissement du marché, sur lequel l'apparente accalmie des prix immobiliers est d'autant plus accentuée que l'inflation a à l'inverse accéléré en 2018, intervient, certes, après deux années de plein essor.

Un marché soutenu par des taux bas

«On sait tous que les taux d'intérêt nous aident à maintenir cette dynamique du marché», a rappelé Christine Fumagalli, présidente d'Orpi, s'attendant à une année «un petit peu plus calme en nombre de ventes comme en prix».

Les banques ont continué l'an dernier à pratiquer des taux proches de leur plancher historique, au point d'être en moyenne passés sous l'inflation, et les observateurs s'attendent à des conditions de crédit toujours avantageuses en 2019.

Dans ce contexte, les réseaux tablent, avec des nuances, sur un marché immobilier toujours solide cette année : Laforêt ne croit pas qu'il ralentisse «de façon significative», Guy Hoquet s'attend à une nouvelle hausse des prix au premier semestre, mais Century 21 prévient qu'un certain nombre d'indicateurs «commence(nt) à craqueler».

 

Source: www.lerevenu.com/immobilier/immobilier-une-annee-solide-se-profile-dans-lancien-en-2019

Partager